A ne pas rater  ! Les stages  2019

 

Retrouvez nos dates pour les stages d'immersion en apiculture.

Dates et inscriptions

 

 

Plus d'infos

Bizbiz & Co Apidagogie

Le site de l'asso BizBiz & Co, de l'Apidagogie et de l'Alternapiculture - Education populaire et partage de savoirs faire

Newsletter hiver 2017

Rédigé par Frédo DIEZ - 21 mars 2017 - aucun commentaire

Newsletter Hiver 2016-2017

Voici quelques news apicoles et apidagogiques en ce début d’année 2017  

En 2 parties  :      1 -   (a) Généralités apicoles   -   (b)  Point sur le frelon asiatique 

 2 -   (a) Bizbiz & Co en 2016    -  (b) Perspectives 2017 

Important :  Nous sommes en région Bordelaise, certaines  observations et données mentionnées dans notre newsletter concernent plus particulièrement notre région.

 

1. (a)  GENERALITES  APICOLES

  • Restrospective de la saison 2016 : 

Les colonies étaient sorties de l’hiver 2015-2016 assez tôt et plutôt facilement car nous n’avions pas vraiment eu de véritable  hiver…  Les colonies s’étaient aussi développées assez rapidement en fin d’hiver/début de printemps 2016, mais par la suite le développement a été freiné par un printemps plutôt maussade qui de plus a compliqué la gestion de l’essaimage.  Ensuite l’été fut assez médiocre et plutôt « sec en nectars » ; certaines colonies ont même re-consommé les provisions constituées dans les hausses au printemps ..

L’automne 2016 n’a pas été particulièrement mauvais et les abeilles ont tout de même pu bien se préparer à entrer dans l’hiver, dans les zones ou il n’y a pas le frelon asiatique.

Le début de l’hiver n’a pas été trop rude (une petite vague de froid seulement à ce jour) mais nous sommes seulement au milieu de l’hiver…  Attention ! Les abeilles ne sont pas encore sorties d’affaire, Février et Mars étant les mois les plus délicats, car il n’y a de moins en

moins d’abeilles vivantes d’une part, de plus en plus de couvain (à nourrir et chauffer) d’autre part et pas grand-chose à butiner. Il est encore temps de mettre du candi aux abeilles, cela peut être très utile car les abeilles ont déjà bien consommé leurs  provisions…

Au niveau National, « le moral de la filière apicole n’est pas très bon »,  les producteurs de miel Français parlent d’une saison 2016 catastrophique ! En raison de la météo plus particulièrement mais aussi à cause des problèmes habituels de pesticides et maladies…

Il existe aussi des raisons plus structurelles dont on parle moins car cela remet en question la

pratique de l’apiculture conventionnelle et productiviste..

 

 Généralité sur l’hivernage et vie des abeilles  ( cadeau smiley ) :

Dans une colonie d’abeilles, seules les femelles (ouvrières) passent l’hiver (les mâles étant chassés en fin d’été), ce sont les « abeilles d’hiver » (plus petites et plus duveteuses que les abeilles de saison active), elles ont la capacité de vivre plus longtemps de façon à traverser l’hiver. Mais elles sont censées s’économiser pour durer : elles ne sortent normalement que par des températures avoisinant les 12°c pour faire leurs besoins à l’extérieur de la ruche… A noter que trop de douceur hivernale incite les « abeilles d’hiver »  à sortir plus qu’elles ne devraient, ce qui n’est pas forcément une bonne chose car ça les fatigue pour rien et elles consomment plus rapidement les provisions et meurent prématurément…

 

  • Lutte  (bio) contre Varroa . 

 

Rappel : Le varroa est un acarien introduit en France par erreur il y a quelques décennies. Les varroas parasitent les abeilles et les larves (préférant les mâles) en se fixant dessus et se nourrissant de l’hémolymphe des abeilles. Apis Mellifera est vulnérable face a ce parasite.

La problématique du Varroa est souvent négligée par les débutants car le problème qu’il pose n’est pas fulgurant (comme une loque) ni visible de l’extérieur (comme les frelons asiatiques) et n’empêche pas non plus de faire sa récolte dans la saison.

  Une colonie peut ainsi vivre  plusieurs années jusqu' à ce seuil critique soit atteint.

Le but des traitements Anti-Varroas est de limiter l’expansion du Varroa (sans toutefois pouvoir l’ éliminer_malheureusement_).. Il s’agit donc d’empécher le nombre de Varroas de dépasser un certain seuil critique qui condamne alors la colonie à très court terme (l’effondrement a alors lieu généralement en fin d’été après les récoltes… ).

Remarque  Il existerait tout de même des souches d’abeilles qui ont la particularité de s’épouiller des Varroas (on les appelle: colonies hygiéniques), malheureusement, elles sont difficiles à repérer pour des raisons structurelles aussi  _  car il faudrait pour cela, à grande échelle, laisser faire la sélection naturelle : c’est a dire laisser les abeilles livrées a elles même sans  traitement pendant quelques années et celles qui résisteraient seraient les souches hygiéniques et donc résistantes avec lesquelles « on pourrait repartir » avec un moindre  soucis relativement a ce parasite _ mais c’est inenvisageable tellement que les abeilles mellifères sont avant tout considérées comme des mouches à miel qui se doivent d’être productives et rentables dans et pour les sociétés humaines  ..

Ceux qui essaient de suivre le cahier des charges de l’apiculture biologique ont normalement fait un traitement automnal (ou deux ) au thymol après les récoltes : fin Aout ou courant Septembre .. ( 2 traitements à 15 jours d’intervalle permettent une meilleure efficacité (car le produit n’agit pas sur le couvain operculé et le cycle de l’œuf à la naissance est de 21 jours). )

Il est aussi conseillé de compléter le traitement au Thymol par un traitement hivernal a l’acide oxalique ( dont il existe plusieurs modalités d’application). L’application est a faire idéalement en l’absence de couvain ou a défaut lorsqu’il y a le moins de couvain possible.

Thymol et acide oxalique sont efficaces seulement sur les Varroas dit « phorétiques » (qui ne sont pas dans les alvéoles operculées).

Seul l’acide formique agit sur les Varroas qui sont dans les cellules operculées sur les larves . C’est pour cela que l’acide formique est plus généralement utilisé en traitement flash pendant la saison si on constate une présence  trop importante de Varroas.

 

1 (b) Point sur le frelon asiatique « Vespa Vélutina Nigrithorax »  :

 

Rappel Le frelon asiatique est un prédateur d’insectes introduit par erreur en France il y a bientôt 15 ans. Il a la particularité d’exterminer les colonies d’abeilles mellifères après les avoir progressivement affaiblies en chassant les butineuses sur les fleurs et surtout devant la ruche  (technique d’embuscade en vol stationnaire à l’entrée de la ruche).

Rappelons aussi que les frelons chassent abeilles et autres insectes pour nourrir leurs larves, les adultes étant frugivores et butinant pour se nourrir.

L’affaiblissement des colonies d’abeilles commence durant l’été et s’intensifie à l’approche de l’ automne. C’est en fin d’été/ début d’automne que les frelons mettent vraiment a mal les colonies car c’est la période ou ils chassent le plus (empêchant les abeilles de bien se préparer a l’hiver), il peut y a avoir alors jusqu'à plus de 15 frelons qui assiègent une ruche.

Pour plus d’infos générales voir nos précédentes newsletters

 

Le frelon asiatique poursuit son expansion en Europe .. Il a colonisé quasi tout le territoire Français,  y compris la Capitale Française (2016).

Il était déjà présent en Espagne, au Portugal et en Belgique (depuis 2015)

Sur le terrain,  on constate depuis quelques années que la pression est insupportable en zone urbaine et péri-urbaine  (Bordeaux -Cenon- Artigues – Bouliac ) alors que ça reste supportable en zone non urbaine (Fargues Saint Hilaire et Sadirac à 15 kms de bordeaux rive droite). Nous devons en conséquence déplacer nos ruches urbaines en fin de saison après les récoltes  (fin Aout début Septembre)

 

  •  ·    Tests  protection 2016

Tes t des poulets chasseurs .Un poulailler a été installé juste a coté d’un rucher (ferme du lac) pour tester les poules et coqs du Japon  mais ni les poules ni les poulets n’ont chassé L Nous allons essayer de tester d’autres races la saison prochaine..  et  essayer d’avoir en permanence des jeunes poulets qui seraient plus efficaces à la chasse..

Tes t de la Harpe . Nous avons testé la harpe électrique mais notre prototype n’était semble t’il pas assez bien conçu (fils trop écartés ?). Les essais n’ont pas pu se poursuivre a cause d’une panne du système d’alimentation.

 SAS d’en trée : Nous n’avons pas poursuivi les tests avec les SAS cette année,  faute de temps surtout..  Certains prototypes semblent intéressants (avec les tiges plus qu’avec les grilles).

Nous comptons, dans la mesure  du possible, poursuivre les tests sur ces 3 axes ..

 

 

2. (a) L’ ASSO  et  L’APIDAGOGIE en 2016

 

  • ·         Une Quarantaine de groupes d ’enfants ont été reçu dans la saison sur nos différents ruchers apidagogiques pour vivre une séance apidagogique : séance de sensibilisation avec visite de ruche  ( scolaires, centres d’animation et autres publics )

Quelques exemples de séances de sensibilisation pour enfants :

Maternelles 2-3ans à Bordeaux Bacalan

https://w ww .facebook.co m/apidag ogie/photos/?tab =album&album _id=850290478408864

Maternelles 4-5 ans a la Frayse

-https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=83850334292091 1

- Visite du 8 mai 2016  centre d’animation de la Ferme du lac :

https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=870168639754381

 

  • ·         Une vingtaine de séances apidagogues ont été réalisés pour les adhérents

(partage de connaissances pratiques en apiculture)

Exemple de séances: 19 Mars Bougainville  ht tp://w ww .bizbize co.o rg/index.php?articl e121/seance- apidagogique-adherents-19-03-2016

 

  • ·          Une vingtaine d’essaims ont été sauvés ou récupérés en 2016

Ces essaims souvent considérés sans  valeur du point de vue de l’apiculture conventionnelle (parce qu’il ne permettent  pas une récolte suffisante) pollinisent tout de même l’environnement smiley  et nous servent a mener des  actions pédagogiques durant toute la saison . Les  essaims trop faibles pour passer l’hiver sont réunis en fin de saison à l’automne.

 

 

 

Quelques  cas intéressants de sauvetage :

- Essaim logé entre volet et fenêtre (avec greffes)

https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=6857763881 93608

Essaim logé dans une cheminée (avec greffes)

https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=844559655648613

Essaim installé depuis plusieurs jours dans une haie (avec greffes)

https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=842795519158360

Essaim qui pend a une branche (cas d’école)

https://w ww .facebook.co m/pg/apidagogie/photos/?tab=albu m&album _id=849397691831476

 

 

·         La 4ème édition de la « Faite du miel de Bordeaux a bien eu lieu le 1er w. end de septembre 2016 au Jardin Botabique de la bastide (merci a tous les bénévoles qui ont participé et au jardin Botanique de nous avoir accueilli cette année encore).

(1er  jour)  https :// ww w.fa cebook. com/pg/apidagogie/photos/? tab=album&albu m_id =893267047444540

 

 

2 - (b) Perspectives 2017

 

 

  • ·          Tarifs adhésion 2017

Adhésion simple : 35 euros  - Adhésion duo (même famille ou couple) : 50 euros  -

Tarif solidaire : 15 euros - Généreux Donateur : 100 euros et plus (à votre bon cœur).

 

 L ’ adhésion donne droit à :

-  Participer aux séances pratiques proposées tout au long de la saison.

Exemple : séance 6 Juin + recupération d’ essaim

https://w ww .facebook.co m/apidagogie/photos/?tab =album&album _id=840740842697161

-  Participer aux sauvetages d’essaims lorsque cela est possible.

Exemple  :http://www.bizbizeco.org/index.php?article48/a-la-fenetre 

-  Benéficier de conseils  personnalisés (pratique apicole et suivi de ruches).

-  Extraire son miel si besoin dans le cadre de la faites du miel organisé en fin de saison.

- Acceder à la bibliothèque de l’asso (prêt de livres et de revus possibles)

-    Participer aux actions que mène l’association et aux  manifestations auxquelles elle participe tout au long de l’année.

 

 

  • ·         Séances pratiques et récupérations d ’essaims (pour les adhérents)

Pour des raisons de souplesse, nous ne pouvons pas proposer un calendrier annuel des séances. Les séances sont annoncées le plus tôt possible par mail . Nous essaierons toutefois de proposer quelques dates fixes afin que chacun puisse s’organiser au mieux.

Ceux qui souhaient participer aux séances doivent se faire connaitre en envoyant un mail à

eval(unescape('%64%6f%63%75%6d%65%6e%74%2e%77%72%69%74%65%28%27%62%69%7a%62%69%7a%2e%63%6f%40%6c%69%76%65%2e%66%72%27%29'))">  ( ainsi ils seront inscrit sur la liste et seront averti lorsqu’il y a 1 séance).

Le sauvetage apidagogique d’essaims est parfois possible (lorsqu’on a le temps de l’organiser, mais parfois il faut aller chercher l’essaim dans l’heure ou on nous appelle).

Ceux qui souhaitent participer aux sauvetages d’essaims doivent se faire connaitre après l’adhésion et seront contacté lorsqu’il y aura un essaim a récupérer.

 

 

  • ·         St ages d’i mmersion dans l ’apiculture (pour tous publics )

En 2017 nous proposons 5 stages d’immersion dans la pratique de l’apiculture

Dates des stages 2017 :

15, 16, 17 Avril  – 6, 7, 8 Mai  – 25, 25 Juin  – 14, 15, 16 Juillet  –  13, 14, 15 Aout

Ces formations s'adressent à ceux qui veulent découvrir l'Apiculture  et débuter à moindre coût, ma is  aussi à ceux qui veulent perfectionner leur pratique par une approche différente des abeilles (sensitive).

Objectifs apidagogiques :

-  Entrer de façon simple et efficace dans la pratique en découvrant le monde des abeilles et de l'Apiculture

-  Comprendre et maîtriser les gestes pratiques de l'apiculteur.

-  Acquérir les connaissances de bases (incontournables) pour bien débuter ( partiquemnt)

-  Savoir comment débuter à moindre frais.

-  Connaitre les produits de la ruche, leurs productions et utilisations.

-  Avoir une vision d'ensemble de la conduite de la ruche et des différents travaux de l'apiculteur sur une saison entière, mais aussi sur plusieurs (l'apiculture demande de l'anticipation).

-   Appréhender l'apiculture professionnelle conventionnelle et biologique.

-  Comprendre le Frelon Asiatique (historique, problèmes qu'il pose, cycle de développement, perspectives de lutte et protection des abeilles).

Programmes détaillés et modalités de participation aux stages à la demande

Exemple de stages :

Mai 2016   https:// ww w.fa cebook. com/apidagogie/photos/? tab=album&album _id =836621733109072

Eté 2015   http :// ww w.bizbiz eco.o rg/index.php?arti cle89/stage-d-i m me rsion-dans-l-apicultu re-aout-2015

Eté 2013  http :// ww w.bizbiz eco.o rg/index.php?article33/stage-d-api cultu re-2013

 

  • Nouveau projet  : atelier de fabrication de ruches naturelles  et installation chez les particuliers ou entreprises ou collectivités  + mise en reseau

 

Atelier de fabrication  de ruches Horizontales et Warrés + suivi des ruches

Voir l’infographie du projet http://www.bizbizeco.org/infographie_atelier.pdf

>>>   Si vous voulez participer à ce projet, inscrivez vous ici : eval(unescape('%64%6f%63%75%6d%65%6e%74%2e%77%72%69%74%65%28%27%61%74%65%6c%65%69%65%72%40%62%69%7a%62%69%7a%65%63%6f%2e%6f%72%67%27%29'))">

 

  • ·         Le site de l’asso n’a pas encore été refondu mais ça reste en projet

Le site est donc toujours opérationnel, mais il n’est pas aussi alimenté que nous le souhaiterions (pour des raison de complexité d’utilisation et de temps de réaction.. )

En attendant le nouveau site, nous mettrons quelques articles de temps en temps sur le site actuel ..  Et vous pouvez suivre l’actualité de l’asso sur la page facebook ( c’est une page publique qui ne nécessite pas d’avoir un compte pour la consulter )

page facebook   https://www.facebook.com/apidagogie/?fref=ts

 

  • ·         les Ruchers apidagogiques de l ’asso

Rappel : les ruchers apidagogiques installés par notre association sur la métropole Bordelaise ont été installé dans  le cadre du  projet « Essaimage de ruche sur la CUB » :

Phase expérimentale : http:// bizbizeco. org/index.php?static13/es saimage -de-ruches -2008

Phase opérationnelle : http:/ /bizbizec o.org/index.php?static23/es saimage -de-ruches - apidagogiques -partageons -les -savoirs -faire-et-le-miel

 

 

Nous avons installés 8 ruchers (dont 7 pédagogiques) depuis le lancement du projet associatif. Malheureusement certains partenariats n’ont pas été pérennisé pour diverses raisons.

Partenariats perdus :

Auchan Bouliac. Partenariat 2013 et 2014 pour un rucher pédagogique.

Bonne dynamique au départ, mais qui est retombé à la suite d’un changement de direction.. Non reconduit en 2015 (sans explications, sasn reponse a nos mails )

Jardin Botanique Botanique. Partenariat 2014 et 2015 sur un rucher de pollinisation qui devait évoluer en rucher pédagogique. Mais non reconduit en 2016 pour cause de budget

Charles Perrens. Etude, mise en œuvre, installation et suivi du rucher Perrens en 2015. Prestation de sensibilisation et extraction sur place. Non reconduit en 2016 sans explications.

 

Point sur les 5 ruchers pédagogiques de l’asso :

Rucher de la Frayse. Partenariat avec l’UFCV Aquitaine (depuis 2009).  Nous y recevons des groupes scolaires et centres d’animation pour l’UFCV. Nous pouvons aussi y recevoir nos groupes en échange d’une contrepartie financière . Nous y dispensons les stages.

Rucher Niel. Partenariat actuel BMA, gestionnaire de la ZAC Bastide Niel. (auparavant partenariat CUB ). Ce rucher doit être déplacé a la demande des promoteurs car les grands travaux doivent commencer sur la caserne Niel..  Aux toutes dernières nouvelles, nous pouvons rester cette année encore..

Rucher Bougainville. Partenariat avec les Jardins d’aujourd’hui depuis 2012 (qui ont, ou plutôt « avaient », une convention avec Bordeaux métropole pour occuper le jardin) . Les jardins d’aujourd’hui ont été liquidés en ce début d’année 2017. Nous l’avons appris seulement en Janvier, ce qui est une très mauvaise surprise car nous avons déjà des séances prévues sur ce site depuis l’automne 2016. Nous sommes actuellement en négociation pour pouvoir rester sur le jardin afin d’y poursuivre nos activités...

Rucher Meriadeck. Partenariat avec Wereldhave et Auchan Meriadeck depuis 2014.  Le rucher est ouvert sur son environnement : nous y dispensons ponctuellement des séances de sensibilisation pour le personnel ou les clients d’Auchan ;  nous pouvons y recevoir  les adhérents de l’asso et les groupes que nous souhaitons sans contreparties financières.

Rucher de la ferme du Lac. Partenariat avec le centre d’animation des Aubiers.

Rucher remis en service en 2016 pour et avec les enfants du centre d’animation des Aubiers

 

  • ·         Nous avons besoin d’un local pour :

-  Utiliser comme atelier de fabrication de ruches et autres bricolages (fabrication de harpes), entretien des ruches et peinture, travail d’atelier (montage des cires gaufrées ..)

-  Remiser si possible le matériel d’apiculture -qui est entreposé à l’extérieur-

-  Etre utilisé comme salle de cours (lorsque nous recevons les groupes et pour nos séances) ou salle de réunion.

-  Installer la miellerie

 

l’ideal serait de trouver un lieu qui permette d’installer un rucher apidagogique et d’avoir un local polyvalent (ou plusieurs locaux) sur site ou a proximité.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot deum ? :