Stages d'apiculture éthique et comparée 

Formation de 2 Jours

7 et 8 Novembre 2020 

 

 

 

 

Stage d'Apiculture éthique et comparée.
(cession exeptionnelle 7 et 8 Novembre à Bordeaux)

 

_ Le stage propose une approche comparative entre l’apiculture conventionnelle-moderniste (production de miel au centre de la démarche) et l’apiculture écologique-durable (préservation des abeilles au centre de la démarche). Il est axé sur la pratique afin de favoriser l’assimilation des gestes de l’apiculteur. La théorie est abordé de façon à éclairer la pratique mais aussi dans le but d’acquérir les connaissances indispensables pour bien débuter (sans se noyer dans une théorie inutile pour un débutant).

 

OBJECTIFS GENERAUX DE LA FORMATION :
- Découvrir le monde des abeilles et de l'apiculture sur le versant éthique mais aussi pratique
- Comprendre les différentes formes d’apiculture existantes et choisir celle qui nous convient
- Connaitre les différentes sortes de ruches existantes, leur fonctionnement et utilisations afin de faire son choix
- Entrer de façon simple, efficace et consciente dans la pratique de l’apiculture (immersion comparative)
- Enrichir sa pratique grâce a une approche sensitive et respectueuse des abeilles
- Découvrir et comprendre l’apiculture de biodiversité („abeilles rustiques“au centre de la démarche) et modifier_éventuellement_ son point de vue vis a vis des abeilles et de la pratique de l'apiculture.

 

OBJECTIFS OPÉRATIONELS
- Connaitre les différents travaux apicoles en fonction du type d‘apiculture et des saisons
- Avoir un 1er niveau de compréhension (et de „maitrise“) des principales techniques et opérations selon le type d’apiculture (Observation de la planche de vol, visites de saisons, gestion de l’essaimage , réunion de colonies faibles, sauvetage d’abeilles orphelines, nourrissements, préparation à l’hivernage…
- Connaître les produits de la ruche, leurs moyens de fabrications et leurs utilisations
- ’Etre capable d‘installer et de conduire (ou « accompagner ») son rucher

 

LE MOT DU FORMATEUR :
Le programme proposé peut éventuellement apparaitre trop ambitieux aux yeux de certains .. et il l’est peut etre en effet (mais , qui tente le plus, peut le moins“ ). Il a été longuement et minutieusement élaboré, puis remanié encore et encore au fur à mesure des précédentes cessions (réalisées depuis plus de 7ans) ; ce afin de tendre vers un efficacité pédagogique toujours plus accrue.
Cette „progression apidagogique“ représente donc le fruit (encore murrissant) de plus de 20ans de pratique apicole_dégagée de toutes contraintes de rendement et mettant les abeilles au centre de la démarche _ associée à une expertise Didactique sur la transmission des savoirs et savoirs faire dans le champs de l’apiculture et à une pratique pédagogique differenciée et metacognitive .
Le programme proposé n’a evidemment pas la prétention de faire de qui que ce soit un apiculteur confirmé en 2 jours ; il se fixe humblement et simplement comme but de vous fournir un bagage écologique et culturel mais aussi pratique afin de vous positionner en tant qu’apiculteur et de rentrer dans le monde de l‘ apiculture de façon consciente et éclairée.
En résumé il s’agit de : (1) vous permettre de comprendre le monde des abeilles ainsi que la situation dans laquelle elles sont et à laquelle elles doivent faire face. (2) vous permettre de comprendre le monde hétéroclite et plutôt ésotérique de l’apiculture. (3) vous mettre dans les meilleurs dispositions possibles après le stage afin d’être capable d‘installer et de conduire votre rucher (ou plutôt accompagner vos abeilles)_ mais évidemment, je le reprécise on ne devient pas apiculteur ou apicultrice confirmée en 2 jours ; cela demande ensuite du temps, de la pratique, de l‘experience, de la patience, de la perseverance, des rencontres, des lectures ... On ne comprend pas encore tout des abeilles mais on les connait suffisamment pour pouvoir les protéger véeritablement et sincèrement au lieu de poursuivre leur exploitation comme du vulgaire bétail à miel.

Plus d'infos

Bizbiz & Co Apidagogie

Le site de l'Apidagogie : Apiculture Ethique et Participative à vocation Pédagogique - Partage de Savoirs et Savoirs faire

Avant la tempête

Rédigé par Frédo DIEZ - 07 septembre 2013 - 4 commentaires

     Avant la tempête du 26 Juillet 2013, je suis allé à FLoirac pour enrucher  une colonie installée derrière un volet.

     La colonie est logée derriere le volet fermé au 1er étage à droite.  Un essaim (issu d'une division d'essaimage de printemps) est  arrivé  environ 3 ou 4 semaines avant mon intervention .. cet essaim s'est bien developpé (c'est pourquoi on peut l'appeler colonie) .. vous allez voir ..

     Il m'a fallu environ 4 heures pour effectuer cette manipulation (transfert  des rayons de cire dans un ruchette puis ruche).. c'était trés ludique..

  


               

 La colonie est donc derrière ce volet, dans un des deux angles supérieurs

     .. il faut agir de l'intérieur..

        ça va être "sportif" .. on y va !..

        

                        "  allonzyvoir koikyadedan ? "   

 

 

 

  

       Voilà "la bête" en cage de verre                                        fenêtre ouverte on voit mieux  .. joli non ? 

   

Préparation du chantier.. tâtonnement .. réflexion  .. Il faut pouvoir atteindre l'essaim (sans casser de vitre et sans passer pas la fenêtre de préférence)

  l'idéal aurait été de pouvoir placer la ruchette plus près de l'essaim ;

    mais pas de moyen de faire mieux que sur la bas de la fenêtre (ce qui    rajoute un petit coté fun a la manip' ..

                            c'est pas tout mais "faut y aller !..Il faut terminer avant  la nuit car les abeilles ne volent plus après le coucher du soleil.

                            mais avant d'attaquer un peu de poésie :            

                    

                              Sympa la vue à "Floirac les hauts" ..

 

 

 

   

1er rayon de cire découpé et greffé sur cadre                        ..      Après la 1ere découpe 

   

   2eme rayon de cire découpé greffé                                          ..     Après 2eme découpe

   

3eme Rayon découpé (pas greffé) ; il faut ajuster avant (=découper) ..    Après 3eme découpe.

      

C'est quand même rentré dans le cadre                                   plan large avant découpe                             joyeux bazar  

   

Au final ça donne ça en haut .. mais les abeilles qui ont été repoussées dehors par la fumée reviennent vite en nombre

   

     

         Voyons dehors ..

                                  ..   Il reste encore du monde ..

 .. et Il va falloir que toutes les "fifilles" entrent dans la ruchette ..

 

 

 

   

Dedans, on en est là : finalement ça rentre pas dans la ruchette (5 cadres), il a fallu transferer dans une ruche 10 cadres.. et tout ça attéri en équilibre au bord de la fenêtre pour 24/48h le temps que les abeilles consolident les greffes ..dehorsle soleil se couche.. 

 

 

  Toutes ces abeilles qui ne sont pas dans la ruche ne rentreront pas ce  soir car il est trop tard .. après le coucher du soleil elles vont se grouper autour des restes de rayons et rejoindroint  le reste de la colonie demain après le levé du soleil .. 

 

 

 

 

 

  

Il fait nuit.. apicolement parlant, il faut donc laisser cette ruche sur place au moins 24h .. ou 48 h c'est même mieux .. 

 .. Pas de chance ! .. car le soir  même un orage terrible a éclaté, du genre pluies cycloniques  (et certains dormaient même sous la tente cette nuit : "respect" ;)

La ruche a été déplacée le lendemain .. et la piece des gens un peu arrosée pendant la nuit (il faut dire que la fenêtre est grande).

la Famille abeille va bien.. sauf que le frelon asiatique exerce une pression de plus en plus difficilement supportable aux abeilles .. ( Chaque année, ça commence mi Aout .. jusqu'a fin Octobre .. mobilisons nous .. )

4 commentaires

#1 lundi 16 septembre 2013 @ 09:05 Reytier a dit :

BRAVO Fred.
J'aurais bien aimé être présent et participer. Ce n'est que partie remise si tu me peux me prévenir bien sur.

#2 mardi 17 septembre 2013 @ 01:04 Frédo a dit :

@Reytier : .. ne t'inquiète pas, il y en aura d'autres .. on en a sauvé trente cinq cette saison.. la saison prochaine nous continuerons à proposer aux adhérents de venir chercher les essaims s'ils le souhaitent ..attention, ça peut finir tard parfois ..

#3 mardi 17 septembre 2013 @ 17:09 Reytier a dit :

Une rubrique parrainage serait elle de trop ?
Chaque parrain - marraine pourrait donner ses motivations, ses coups de coeur, commentaires, photos, comptes rendus d'interventions etc...
Mais là n'est peut être pas le sujet ! et pourtant cela pourrait en motiver d'autres ....

#4 lundi 15 juin 2015 @ 00:32 Audrey a dit :

Merci pour ce superbe article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot jdlu ? :