A ne pas rater  ! Les stages  2019

 

Retrouvez nos dates pour les stages d'immersion en apiculture.

Dates et inscriptions

 

 

Plus d'infos

Bizbiz & Co Apidagogie

Le site de l'asso BizBiz & Co, de l'Apidagogie et de l'Alternapiculture - Education populaire et partage de savoirs faire

Essaimage de ruches sur la CUB (phase expérimentale 2009-2013)

" Projet/actions expérimental sur la CUB " (Communauté Urbaine de Bordeaux)

    primé aux Trophées Agenda 21 du Conseil Général de la Gironde en 2011

"La connaissance s'acquiert par l'expérience,
tout le reste n'est que de l'information."

Albert Einstein

précison

« Essaimage de ruches sur la CUB » est un projet /action expériemental lancé en 2009 par l'association "Bizbiz & Co" sur l'agglomeration Bordelaise.  

 la phase expérimentale s'est achevée en 2013 et le projet est entrée dans une phase opérationnelle à partir de 2014:"Essaimage de ruches apidagogiques, partageons les savoirs faire et le miel" >> lien ici 

MOTIVATION DU PROJET

Nos abeilles sont en danger et la biodiversité de nos écosystèmes est menacée ; les causes en sont multiples, mais il est tout de même objectivement reconnu que "l'activité humaine" (consciente ou non) a une part non négligeable de responsabilité dans cet état de fait.

Depuis trop longtemps nous agissons comme si l'Homme et la Nature étaient dissociés. L'Homme suit la voie du progrès technologique, oubliant certaines règles naturelles et essentielles (qui pourtant déterminent sa condition et régissent son quotidien) mettant ainsi trop souvent de côté sa raison et sa conscience.
Il apparaît urgent de sensibiliser (efficacement) la population (et ce dès le plus jeune âge) au rôle et à l'importance de l'abeille dans l'environnement.

L'abeille est un insecte majeur de pollinisation, nécessaire à la biodiversité et à la pérennisation de la flore ; en effet, elle pollinise environ 80% des espèces végétales et certains végétaux ne se reproduisent que grâce à elle. C’est donc en grande partie grâce aux abeilles que le monde est tel que nous le connaissons..

En ce sens, l'économie de nos sociétés est largement dépendante de la présence des abeilles dans l'environnement, même si nous ne l'avons pas forcément à l'esprit.

OBJECTIFS GENERAUX

Outre l'intérêt de la présence d'abeilles en tant que pollinisatrices dans un écosysteme, il s'agit de mieux faire connaître l'abeille (en tant qu'insecte pacifique, utile et irremplaçable) afin de mieux la protéger et donc mieux préserver l'environnement (et même l’améliorer).

Le but n’est donc pas d'installer de simples “ ruchers pollinisateurs ” sur des toits par exemple..

Il est question d'implanter “ des ruchers de proximité ” accessibles à tous et pour tous au cœur des zones urbaines et peri-urbaines de façon à ce qu'ils servent de "supports pédagogiques" .. L’aboutissement de la démarche étant la création de ruchers partagés auto-conduits par les riverains qui le souhaitent..

Il s'agit aussi conjointement de permettre à la génération future d'intégrer à ses “ grandes problématiques existentielles ” la place de l'abeille dans l'environnement (= rôle central) et la connaissance de l'apiculture (aspect pratique), des produits de la ruche et leurs utilisations.

Objectifs Opérationnels:
  • Du point de vue strictement pédagogique

- Sensibiliser la population urbaine (et autre) au rôle central de l'abeille dans l'environnement
- Initier tous ceux qui s'intéressent à l'apiculture et à la pratique apicole.
- Réconcilier la population avec les hyménoptères (remplacer la peur par l'expérience et la connaissance)
- Favoriser la protection des abeilles (solitaires comprises) par la connaissance de l’apiculture et des abeilles.

  • Du point de vue de la cohésion sociale et environnementale

- Les objectifs poursuivis sont “ trans-disciplinnaires ” (les connaissances abordées et les compétences visées dépassent largement le cadre des abeilles et de l'apiculture) et “ trans-générationnels ” (s'adressent à tous : jeunes générations en premier, mais pas seulement..)
- Le concept proposé est aussi un prétexte à créer du lien social : il se veut créateur d'un espace de communication, d'échanges et de réflexion autour de valeurs intrinsèquement liées à l'être humain et son environnement (dans un système de valeurs sociologiquement arbitraires).
- L'apiculture est considérée comme "discipline" au double sens du terme, c'est à dire comme domaine particulier de connaissances et de pratique, mais aussi comme système de règles de conduite (y compris dans ses dimensions sociales et écologiques) que l’on s’impose par adhésion volontaire.

DEMARCHE

« Démystifier » l'apiculture ; « vulgariser » la pratique apicole.

MOYENS

Mise en place de ruchers à vocation pédagogique sur la CUB.
Par "pédagogique", il est entendu que le rucher sert de support à des "apprentissages" relatifs à l'apiculture et ses spécificités, aux abeilles et leur utilité dans la nature et pour l'être humain.

PROJET / ACTIONS

« Essaimage de Ruches sur la CUB » (concrètement en quoi cela consiste ?)
L'idée est d'implanter des ruchers accessibles sur différents types d'espaces urbains et péri-urbains.
Le prétexte d’installation d’un rucher est donc en premier lieu pédagogique et d'intérêt général.
La création de ruchers partagés sur les zones d'installation est notamment envisagée à terme.

Espaces utilisables :
- Parcs et jardins municipaux ou privés, fermes pédagogiques, jardin associatifs, partagés …
- Quartiers dit “ écologique ”, espaces sensibles, réserves naturelles ...
- Espaces urbains oubliés ou inutilisés : friches urbaines, industrielles, terrains vagues ...
- Etablissements publics ou privés (scolaires ou autres).

Actions inhérentes aux ruchers pédagogiques installées dans le cadre du projet:

  • Organisation de “ Séances de Sensibilisation ” à la connaissance des abeilles et de l'apiculture.

    Propositions de séances pédagogiques types (abeilles et apiculture) et élaborations de séances (ou séquences pédagogiques) "à la demande", en fonction d'objectif(s) prédéfinis avec les partenaires scolaires, centres sociaux et d'animation, ITEP (jeune public dit “en difficulté d'insertion”), centres d'adaptation, comités d'entreprises .. tout groupe motivé enfants et/ou adultes ..
  • Mise en place de dispositifs" Rucher-Ecole "( Initiation / Formation )

    Le principe du rucher école est d'offrir à un public motivé et préalablement constitué un suivi pratique de la conduite de la ruche sur une année apicole, avec les apports théoriques nécessaires.
  • Création de “ Ruchers partagés ” en zones urbaines et péri-urbaines.

    Un des objectifs visé à terme est d'intégrer à la vie du quartier (ou de l’établissement d'implantation) une forme de “pratique apicole associative partagée” assurée par les riverains ou usagers eux mêmes .
    Programme Pédagogique en 3 phases : (1)> initiation/formation (2)> conduite pédagogique accompagnée (3)> conduite autonome avec soutien technique .. pour arriver à l’autonomie complète.
  • Création d'une " Miellerie associative partagée" :

    Cette miellerie serait aussi un “ support pédagogique ” ; elle permettrait en outre “ d'exploiter ” l'ensemble " des ruches de CUB ", des ruchers partagés et serait aussi accessible à tout apiculteur amateur en ayant besoin.
  • Production de " Miels De Crus " de La C.U.B. : dénomination "Miel de CUB", avec mention particulière relative à la zone géographique communale, cantonale ou autre.. répondant a un cahier des charges ethique (pas de produits chimique, selection naturelle ..)


PARTENARIATS ET COLLABORATIONS

Ce « Projet/Actions » appelle logiquement à la collaboration des parcs et jardins, réserves naturelles, espaces sensibles, des associations, structures ou personnes travaillant autour de la protection de l'environnement (et des domaines qui s'y rattachent).
Des partenariats sont tout à fait envisageables avec les écoles, collèges, lycées techniques ou généraux, la faculté, les centres d’animation, les maisons de quartiers, les ITEP,IME les CAT ou ESAT, les entreprises, les comités d’entreprises ou toutes autres structures intéressées par nos orientations..
et pourquoi pas un jour avec les collectivités territoriales ?..
 De plus, l'Apiculture n'est pas une discipline " cloisonnée "; elle peut s’intégrer à toutes sortes de projets ou manifestations relevant par exemple de la Culture ou des Arts.

PRECISIONS D'IMPORTANCES

Dés le départ, (2008/2009), nous avions conscience des peurs et réticences auxquelles nous devrions faire face pour actualiser ce projet, peurs souvent relatives à la méconnaissance de cet insecte pacifique qu'est l'abeille ; mais c'est aussi pour cette raison que le présent projet trouve sont intérêt : lutter contre ces "conceptions erronées" pour les remplacer par l'expérience et la connaissance.

Contrairement aux idées (trop souvent) reçues : "Abeilles" et "Villes" ne sont pas incompatibles. Notre abeille mellifère est dite "domestique" car depuis la nuit des temps, l'Homme s'intéresse à elle et apprend à mieux la connaître (pour mieux l'exploiter) .. si bien que nous en sommes arrivés à une situation ou l'Abeille est en quelque sorte "apprivoisée", c'est à dire qu'elle s'est tellement habituée à vivre auprès de l'Homme (qui au passage l'affaiblie un peu plus chaque année en ne favorisant pas la « sélection naturelle ») qu'elle a maintenant (presque ?) besoin de lui pour survivre, dans le sens ou elle est quasi dépendante de sa protection de de ses soins..

Rappelons que d'un point de vue linguistique "apprivoiser" signifie « rendre moins farouche, plus familier et plus sociable » [Hachette 2000] et en effet l'abeille a cette capacité « d'adaptation à l'homme » .. Mais n'oublions pas non plus que d’un point vue éthique et philosophique « apprivoiser c'est devenir responsable pour toujours » [Saint Exupéry 1940].

Nous sommes donc à une époque ou nous devons prendre nos responsabilités ..
et paradoxalement, le salut de l'Abeille viendra peut être de son "entrée" et de sa "présence" dans les zones urbaines et peri-urbaines ; car les activités humaines et surtout agricoles en zones rurales mettent en péril un plus chaque année les abeilles .. actuellement, certaines régions du monde sont déjà pollinisées par la main de l’homme à cause de la disparition des abeilles décimées par les techniques agricoles irrespectueuses de la Nature.

 

«  Un monde sans abeilles serait un monde sans couleurs ni saveurs  ».